Français

Projet des bases politiques (francais)

Published on: Thu, 10/07/2003 - 11:48

Projet des bases politiques, rédigé par l'AWL pour la réunion international de 10 novembre 2003 à Paris. Nouvelle traduction (pour laquelle nous remercions Yves Coleman).

1. Il existe aujourd'hui des ouvertures pour la gauche révolutionnaire telles que nous n'en avons pas connu depuis deux décennies. La formidable vague d'opposition à la guerre de Bush et Blair contre l'Irak, la montée des mouvements anticapitalistes, la croissance des nouveaux mouvements ouvriers dans les ex-pays coloniaux et le renouveau encore limité mais significatif d’un authentique syndicalisme dans quelques vieilles

Comment être pro-palestinien ...sans être «antisioniste»?

Published on: Fri, 16/11/2018 - 10:27
Author

Martin Thomas

Le terme «antisioniste» était rare dans le discours politique, lorsque les véritables débats avec les sionistes constituaient une partie vivante des discussions au sein de la gauche au sens large, au début du XXe siècle. Son utilisation a quadruplé dans les années 1930, lorsque le mouvement stalinien prit un tournant ouvertement «antisioniste» et antisémite. Elle a encore été multipliée par trois, pour atteindre douze fois le niveau du début des années 1930, au cours des années 1970, lorsque le terme «sioniste» perdit sa signification initiale dans le vocabulaire politique courant pour devenir

Comment saper l’influence des islamistes?

Published on: Thu, 28/01/2016 - 16:29
Author

Clive Bradley

Solidarity n° 350, 20 janvier 2015

Deux livres sur l’islamisme, The Islamist d’Ed Husain et Radical de Maajid Nawaz (1) , ont une pertinence évidente après l’attentat contre Charlie Hebdo.

On peut constater une certaine convergence entre ces deux livres puisque leurs auteurs se sont connus dans le groupe Hizb ut-Tahrir (en effet Nawaz, qui est un peu plus jeune, était le protégé de Husain), puis, une décennie plus tard, ils ont créé ensemble la Fondation Quilliam. Signalons que, au moment où Husain a écrit The Islamist, Nawaz militait encore à Hizb ut-Tahrir, et il le décrit dans son livre

Comment lutter contre Daech

Published on: Thu, 28/01/2016 - 16:24

Juillet 2015

Éditorial de Solidarity, hebdomadaire de l’AWL

L’assassinat d’au moins 39 personnes à Sousse, en Tunisie, tout comme la destruction d’une mosquée chiite au Koweït, le vendredi 26 juin 2015, signale peut-être un changement de stratégie pour Daech (l’Etat islamique en Irak et au Levant).

Jusqu’à présent, son objectif déclaré était d’établir un califat en Irak et en Syrie. Les derniers attentats pourraient être le début d’un nouveau jihad mondial. Cibler des touristes est une stratégie différente que s’attaquer à des minorités religieuses et à des musulmans qui ne sont pas sunnites.

Du parcours scolaire de «Jihadi John»

Published on: Thu, 28/01/2016 - 16:21
Author

Stuart Jordan

La révélation que trois militants islamistes importants, y compris Mohammed «Jihadi John» Emwazi, ont fréquenté l’école Quintin Kynaston dans le nord-ouest de Londres, a incité Nicky Morgan, ministre de l’Education, à envisager de mener une enquête sur cet établissement. L’histoire – qui se lit comme une parabole socialiste – se terminera mal pour Morgan, mais il est intéressant de la raconter.

Mohammed Emwazi, Choukri Ellekhlifi et Mohamed Sakr ont été scolarisés à Quintin Kynaston au début des années 2000. 70% des enfants de l’école étaient d’origine musulmane. A l’époque, Mme Jo Shuter,

A propos de l’islam britannique :Medina in Birmingham, Najaf in Brent: Inside British Islam d’Innes Bowen

Published on: Tue, 26/01/2016 - 19:20

Medina in Birmingham, Najaf in Brent: Inside British Islam d’Innes Bowen

En Grande-Bretagne, l’islam est l’objet de multiples controverses dans les médias et dans l’opinion publique : qu’il s’agisse du prétendu «cheval de Troie» islamique dans les écoles de Birmingham ; des musulmans qui partent se battre avec les milices sunnites en Syrie et nord de l’Irak ; ou de l’influence de «l’extrémisme» parmi les musulmans britanniques. ce livre bien documenté d’Innes Bowen sur les organisations et les idéologies de l’Islam britannique nous permet d’y voir plus clair et de bien situer le contexte.

En

Les origines de l’«Etat islamique»

Published on: Tue, 26/01/2016 - 19:02
Author

Stephen Wood

Solidarity n° 337, 24 septembre 2014

L’EI (l’Etat islamique, dont le nom complet est l’Etat islamique en Irak et au Levant), a maintenant éclipsé Al-Qaïda sur le plan de la férocité et de la renommée médiatique. Comment cela s’est-il produit ?

L’Etat islamique est souvent présenté comme une création des services de renseignements occidentaux et syriens, qui aurait réussi à rassembler un certain nombre de hauts responsables militaires licenciés après l’invasion de l’Irak et qui auraient bénéficié d’une formation spécialisée dispensée par les Américains.

Une grande partie de ce récit est tout

Sur la pseudo-théorie gauchiste du «retour de bâton»

Published on: Fri, 22/01/2016 - 11:42
Author

Daniel Randall  

(extraits d’un débat sur le site de l’Alliance for Workers Liberty, le 12 juin 2013)

(...) Les impérialismes britannique, américains, et d’autres impérialismes occidentaux ont-ils contribué à alimenter la croissance de l’extrême droite islamiste, à la fois directement en soutenant, de manière sélective, certains éléments contre des impérialismes rivaux (par exemple, en armant les proto-talibans contre la colonisation stalinienne de l’Afghanistan), et indirectement en créant des conditions sociales telles, dans de nombreux pays «musulmans», que l’influence des islamistes a pu croître?

Oui,

Sur le manifeste classique de l’islam politique

Published on: Fri, 22/01/2016 - 11:30
Author

Martin Thomas

Février 2011

Le manifeste classique de l’islam politique – de l’islam politique sunnite politique, en tout cas – s’intitule Jalons sur la route de l’Islam et a été publié en 1964 par Sayyid Qutb (orthographié aussi Said Kotb et Sayyed Qutb), un dirigeant des Frères musulmans.

Les Frères musulmans révèrent encore Qutb, même si, aujourd’hui, les groupes «ultra-islamistes» comme Hizb ut-Tahrir sont plus proches des écrits de Qutb que les Frères musulmans et leur stratégie prudente et encline aux compromis.

Qutb condamne également toutes les sociétés existantes – stalinienne («communiste»),

De l’islam politique au clérical-fascisme

Published on: Fri, 22/01/2016 - 11:23
Author

Martin Thomas

8 septembre 2008

A propos de Gilles Kepel, Jihad. Expansion et déclin de l’islamisme (Gallimard, 2000, nouvelle édition Folio, 2003).

«Les intellectuels arabes de gauche ont traditionnellement considéré les Frères [musulmans] comme un mouvement populiste (...) [ayant] des similitudes avec les caractéristiques du fascisme européen pendant les années 1930 (...). Aux yeux des intellectuels de gauche, à la fois parmi les musulmans et en Occident, les groupes islamistes représentaient une variété religieuse du fascisme (...). Puis, à mesure que ces mouvements gagnèrent en importance (...), à

This website uses cookies, you can find out more and set your preferences here.
By continuing to use this website, you agree to our Privacy Policy and Terms & Conditions.